Salar d’Uyuni et Sud Lipez, Bolivie

Salar d’Uyuni et Sud Lipez, Bolivie

Un 4×4. Un bordelais. Deux lyonnais. Une italienne. Un toulousain. Un pilote bolivien. Du soleil. De l’altitude. Beaucoup d’altitude même. Du sable. Des dunes. Des flamants roses. Des lagunes. De l’eau chaude. De l’eau qui bout. Et aussi l’eau froide. De la glace. Un duvet. Et beaucoup de couvertures par-dessus. Un duel sur jeu de cartes. Et du sel. Beaucoup de sel.

Les ingrédients parfaits pour 3 jours de treks en 4×4 dans le salar d’Uyuni et le sud Lipez.

Bienvenue. Attachez vos ceintures. Ca va secouer. On démarre.

Au revoir le Chili ! Depuis San Pedro de Atacama, je m’envole (en bus) direction la frontière bolivienne, à une quarantaine de kilomètres de là. Je quitte définitivement la terre chilienne que j’aurais parcouru de long en large. Hum … En large c’est pas compliqué à vrai dire, pour un pays qui fait en moyenne 180 kilomètres de large. 90 à son minimum, et 440 à son maximum. Vous écartez les bras, vous avez une main dans l’eau et une main sur les Andes.

Frontière bolivienne, un nouveau tampon vient s’ajouter à ma collec ‘ sur mon passeport. Après avoir croisé un tigre de Bolivie, nous embarquons dans le 4×4, tous les 6, Christophe, Stéphanie, Guillaume, Nadia et Ramiro, notre pilote bolivien. C’est parti pour le Paris-Dakar version latino !

3 jours où vous parcourez le sud ouest de la Bolivie (à croire que dans tous les pays du monde, le sud-ouest est toujours magnifique. Je dis ça., je dis rien …) en roulant sur du sable, du gravier, du sel, de l’eau. Ca secoue, ça bouge. Souvenez- vous, comme un Huancayo – Ayacucho en bus au Pérou, sauf que là, c’est fait exprès, c’est bon et on est pas là pour s’endormir.

3 jours où vous êtes entre 3500m et 5000m d’altitude. Oui, au-dessus de notre petit Mont Blanc des Alpes. Vous vous baignez dans les eaux chaudes des geysers à 4800m (record battu aprés les 4000m des geysers de Tatio, à San Pedro de Atacama). Vous dormez à 4200m d’altitude, dans un refuge, dans votre duvet, sous 3 tonnes et demi de couvertures car il fait pas si chaud que ça en fait. Et un conseil pour bien dormir à 4200m d’altitude : ne vous resservez pas 3 fois de pâtes. C’est trop.

3 jours où vous croisez le chemin de centaines de flamants roses, de la Laguna Verde (devinez quoi, un lac vert), de la Laguna Blanca (pas de secret, le lac était bien blanc) et de la Laguna Colorada (ici, c’est plus dur, le lac était .. suspense … rouge, bravo!), de geysers en ébullition, d’un rocher en forme d’arbre (« Arbol de Piedra » pour les bilingues), des vues incroyables sur le volcan Licancabur, 5915m d’altitude, un cimetière de trains où vous retrouvez l’âme d’un enfant sur sa balançoire.

3 jours où vous faites la course avec les autres 4×4 dans le désert.

3 jours où vous réfléchissez à la meilleure photo en perspective à faire au salar d’Uyuni. Où vous faites semblant de vous faire attaquer par des dinosaures. Vous vous battez contre une italienne sur un château de cartes. Vous vous sentez obligés de montrer vos fesses avec un fou d’anglais. Et puis finalement, votre 4×4 se retrouve en panne en plein milieu du salar, avec 20cm d’eau.

3 jours enfin où vous mâchez de la coca pour d’altitude, où vous goûtez un mojito à la coca.

Et où vous réussissez à faire rire une momie morte depuis des centaines d’années.

Laisser un commentaire