Késkon mange à Lima ?

Késkon mange à Lima ?

Vous l’avez compris, la photo ci-dessus n’a aucun rapport avec le titre. Et alors ?
Voici  12 jours que nous sommes arrivés au Pérou, à Lima. Rapide panorama ci-après de la nourriture que nous avons ingurgitée (avant digestion, je précise).

Pérou - Lima - Nourriture péruvienne - Spécialité - 2012 - CevicheRentrons direct dans le cœur de la cuisine péruvienne. La spécialité de base : le ceviche. Kézako ? Du poisson le plus souvent mariné dans du citron vert, piment et oignon. Servi avec de la patate douce, du aji (piment d’Amérique du Sud) et encore du poisson, mais cette fois, frit. C’est juste délicieux, rafraichissant et piquant. Le ceviche se décline au Pérou avec divers poissons, fruits de mers et « cevicheria » (restaurant spécialisé en ceviche) le décline à toutes les sauces : viandes, poissons, légumes, etc …
Les curieux sur la photo verront également une boisson typique du Pérou : la chicha. Une préparation à base de maïs violet. Rafraichissant.

 

Nous avons la chance d’habiter dans une coloc où la propriétaire, alias chef Marita, nous fait d’excellents plats. Pour notre soirée d’arriver, elle nous avait préparé de délicieux tacos à remplir avec du houmous, guacamole, omelette, chorizo et une délicieuse tarte aux citrons meringués. Ce dessert est d’ailleurs très répandu dans les restaurants de Lima.

 

Autre met maison réalisé : pâté de foie et « piquinos », petit bâton de pâte fourré au fromage à tremper. Enfin, Alberto,  le mari de Marita nous a concocté du Pisco Sour maison, la boisson nationale péruvienne. Le Pisco, alcool blanc péruvien à base de marc de raisin  est mélangé à du citron vert, sucre et blanc d’œuf qui lui donne ce côté mousseux.  Très bon mais personnellement je préfère le Pisco pur. Question de goût.

Côté restaurant, nous avons testé quelques petits « boui-boui » où nous avons découvert le tamal, préparation à base de farine de maïs mélangé à du poulet, nature ou avec un légume, le tout cuit dans une papillote de feuille de maïs ou de bananier. En entrée nous avons également eu droit à de l’ocopa, des pommes de terres nappés d’une sauce à la cacahuète légèrement relevée ou de la sopa a la criolla, soupe avec des pâtes, bœuf et légumes.

La cuisine péruvienne utilise sinon énormément de riz, de pommes de terres, de frites servies à toutes les sauces et avec (presque) tout. Et THE spécialité ici, c’est le poulet rôti, servi en quart, en moitié ou entier avec des frites dans beaucoup de restaurant de la ville.

En terme de fast food, à côté des classiques Mc Donald, Burger King (miam) et KFC, leur local s’appelle Bembos où je ne suis pas venu à bout de l’Extremas, énorme burger avec deux énormes steaks et bacon.

 

 

Nous finirons ce billet en parlant des fruits, exotiques pour nous, locaux pour eux, qui ne coûtent rien. Quel plaisir de se réveiller le matin et aller s’acheter pour quelques sous de délicieux fruits de la passion, de belles mangues sucrées et des papayes immenses.

 

 

Et sinon, nous n’avons toujours pas testé le cuy.

Laisser un commentaire