Barranco, Lima

Barranco, Lima

Notre premier vrai contact avec Lima et sa population, notre lieu de villégiature pour ce mois de décembre se prénomme Barranco. Quartier bohème de Lima, il est très apprécié des habitants de Lima et des touristes pour y passer de longues soirées endiablées dans les bars et « discotecas » de la ville.  Bordé par l’océan Pacifique, quelques surfers téméraires viennent également glisser sur les quelques petites vagues qu’ils pourront trouver. « Téméraires » car les plages de Lima sont très peu fréquentées à cause d’une eau froide et polluée.

Enfin, tout ça, c’est ce qu’il y a écrit dans les guides.

Passons maintenant à la réalité, celle que nous rencontrons depuis 6 jours dans ce quartier.
Un mot pour résumer tout ça : contraste.  Très prisées car au bord de l’océan, de belles et grandes demeures  viennent contraster avec les petites maisons repeintes de toutes les couleurs, une sorte de « cache misère » bleu, rouge, vert, jaune, … rendant les rues arc en ciel. De luxueuses voitures, européennes la plupart du temps, croisent les vieilles japonaises ou américaines des années 80-90, et quelques VW Coccinelle roulent encore, vintage pour nous en France, rouillées mais bien utiles ici.

Les villas modernes ultra sécurisées – grillagées, électrifiées et gardées par un agent de sécurité – côtoient l’architecture coloniale et locale extrêmement colorée.

Contraste dans la vie même du péruvien (de Lima) : une personne a priori calme, pausé, serein. Pourtant, il vit dans une ville remplis de bruit : klaxon à gogo, voitures et vieux bus pétaradants, sirènes en tous genres, agents de change directement dans la rue pour nous prendre nos Euros contre leurs Soles (la monnaie locale), taxis nous hélant à chaque coin de rue.
Et que dire des « combis », ces mini-bus colorés, la plupart du temps bondés, qui sillonnent la ville pour quelques Soles, avec, à chaque station, un « crieur d’arrêt » pour appâter le chaland. Vraiment typique.

Ceci n’est qu’une infime partie de ce quartier aux faux airs de San Francisco sud-américain. La ville est vaste. La suite aux prochains épisodes.

Laisser un commentaire