Arequipa et l’expérience cuy

Arequipa et l’expérience cuy

Après Cuzco et en avoir pris plein la vue avec la Vallée Sacrée et le Machu Pichu, nous voilà à Arequipa ! La deuxième plus grande ville du Pérou aprés Lima. Plus de 800 000 habitants. La ville est entourée de magnifiques canyons et sommets montagneux, dont El Misti, un volcan culminant à plus de 6 000 mètres, visible directement de la ville.
Donc, en gros, voilà ce que nous aurions du voir depuis le centre ville où nous logions : http://bit.ly/wAsUNDMais (parce qu’il y a un mais), nous sommes, comme vous l’avez compris si vous êtes fidèle à ce blog ou si vous êtes calés en météo, en saison des pluies. Et Arequipa n’a pas échappé à cette règle puisque, exceptionnellement, la ville a vécu une semaine extrêmement pluvieuse, comme cela faisait bien longtemps.
Le ciel bleu, nous l’avons vu de 7h à 10h un matin, puis nuages jusqu’à 14h-15h, et enfin, la pluie. Même schéma tous les jours. Tout ça restreint donc le champ de vision sur le fameux volcan. C’est le jeu.Malgré tout, la ville est particulièrement belle, un bon mélange colonial et péruvien (en fait en majeure partie espagnole). Des couleurs. Une cathédrale toute neuve (reconstruite moultes fois à cause de tremblements de terre et incendies). La seule d’Amérique du Sud qui prend toute la largeur d’un côté de la plaza des Armas..Mention particulière au couvent Santa Catalina, le plus grand du monde. Immense effectivement. Des pièces partout. Des places avec des arcades magnifiques. Des couleurs. Des ruelles et culs-de-sac à foison. Une mini-ville dans la ville. Dommage que nous n’ayons pas eu un beau soleil pour le visiter. C’est encore le jeu.
Le poncho reste ton ami, respecte le. Malgré tout, quand il pleut, abrite toi. Déguste alors des ribs avec une délicieuse sauce à l’orange et va manger une bonne crêpe au Nutella dans un bar français en buvant une bonne Cusquena malta tout en jouant aux petits chevaux. Et va dans une salle de jeux vidéo te défouler en tirant sur pleins de méchants.Autre point interessant à Arequipa (et je sais que cela en intéresse beaucoup ici présent), la nourriture. Si tu vas au Pérou, tu dois faire obligatoirement deux choses :
– aller au Machu pichu
– manger du cuy
Voilà qui est fait. Pour ceux qui se posent encore la question, le cuy est donc le cochon d’inde.
Nous ne ferons pas semblant, nous prendrons le cuy cuisiné de deux façons différentes. Je vous présente donc le cuy adobo et le cuy chalcao.
Le premier est une daube de cuy, les morceaux sont cuy (…) dans une sauce à base d’ail, d’origan, de paprika, citron et vinaigre. Il est servi avec sa délicieuse purée. Le second est un cuy entier frit, à manger avec des frites. Verdict.?
Personnellement, heureux d’avoir enfin goûté du cuy. En remangerais-je ? Bonne question. Il y a trés peu à manger, beaucoup de mini-os. Peu de viandes finalement. Le goût ? On se rapproche du lapin, avec un goût plus prononcé, moins fin. La version adobo reste ma préférée. La version frit du cuy entier servi dans l’assiette, tête, pattes et ongles compris est peu ragoûtante. Et gras.
Reste à découvrir une autre version du cuy, servi entier et rôti et sa panse farcie. Affaire à suivre.

Heureuse surprise culinaire cette fois. Le rocoto relleno. Un gros piment, légèrement piquant, farci de viande de boeuf, raisins, oignons et cacahuètes. Servi avec pommes de terre recouvertes d’une sauce au fromage. Pour l’instant, c’est le meilleur plat péruvien que nous ayons mangé avec Mademoiselle Cuy.

Nous reviendrons à Arequipa, pour la saison sèche et profiter des canyons et des volcans.
Nous quittons le Pérou, un bus nous amène d’Arequipa à Tacna.

A nous le Chili.

Et n’oubliez de participer à notre collecte « 1€ pour un appareil photo » pour que l’on puisse récupérer un nouvel appareil et faire de super photos ! Chaque donateur pourra nous lancer un défi en contre partie ! Suivez ce lien ! http://www.leetchi.com/fr/Cagnotte/10778/275b242e

Laisser un commentaire