Au cœur de l’Equateur, Convento

Au cœur de l’Equateur, Convento

Il est 6h21 du matin. J’entame cet article, perché du haut du balcon, avec vue prenante sur le village de Convento. Ne croyez pas que je me suis levé exprés pour vous, pour vous écrire cet article, pour vous faire partager ce mois en immersion dans un village ancré au plus profond de l’Equateur. Même si j’avoue qu’il est plaisant de le voir se réveiller doucement, la brume s’écartant petit à petit du sommet de la colline qui entoure Convento. Les premiers oiseaux chantant (criant ?) leurs premiers mots (oui, en Equateur les oiseaux parlent). Bref. Non. Il est maintenant 6h25, et cela fait plus d’une heure que je suis réveillé. Un brin nostalgique, le voyage prend fin dans quelques jours et cela m’empêcherait de dormir ? Non. La raison, la vraie ? Toute la nuit, les coqs, vaches et crapauds n’ont pas arrêté de jacasser. Le jour n’était même pas encore levé ? Pourquoi on nous fait croire que les coqs ne chantent qu’au lever du jour ? Balivernes. Je ne vous parlerais pas des moustiques qui chaque soir préparent une nouvelle offensive tactique pour vous envahir. Tous les moyens sont bons pour passer la barrière de la moustiquaire. En mode kamikaze.
Bref.
Bienvenue à la campagne équatorienne. Bienvenue à Convento !

Bon. Écrire le matin, à chaud après un réveil difficile n’est peut être pas le meilleur moyen pour vous faire ressentir ces 3 semaines à Convento.
C’est vraiment intéressant de voir comment les coqs se répondent. Il doit y avoir une hiérarchie dans cette catégorie de volaille. Le chef commence à chanter, puis son sous-chef, puis son second, puis son sous- fifre etc … Et puis ils recommencent. Encore et encore. J’ai encore 4 jours pour analyser les chants des crapauds avant le retour à Quito. Savoir s’il y a des grades aussi chez eux. Je mettrais ça en bonus du webdocumentaire.

D’ailleurs. C’est pour cela que nous sommes là. Pour réaliser un webdocumentaire sur cette ville. Tout se déroule très bien en passant. L’accueil des équatoriens est parfait. Petit tour d’horizon :

Si tu manges du riz tout le temps, matin, midi et soir pendant 3 semaines, tu es à Convento.
S’il pleut tout le temps, à partir de 17h le soir, …
Si tu te fais réveiller tous les matins par le doux bruit de la scie électrique de Ramon, …
Si tu vois traverser une poule et ces 7 enfants sur la route, …
Si cheval et pick up se cotoient dans les rues de la ville, …
Si tu entends la musique de ton voisin plus fort que lui à 7 du matin, tu peux devenir sourd à Convento.
Si tu peux parier le dimanche sur des combats de coqs, …
Si tu payes ton délicieux jus Oreo-lait ou lait-fraise chez Pancholone, seulement 50 cents $US, …
Si dans la rue, tu t’enfonces dans la boue avec tes tongs, …
Si tu découvres des fruits dont tu n’avais jamais imaginé l’existence, …
Si tu rates la séance de tirs aux buts de la finale de Ligue des Champions à cause d’une panne d’électricité, …
Si on te propose de boire du Crystal (alcool de canne à sucre) à toute heure de la journée, …
S’il y a des chevaux garés devant le cyber café, …
Si tu tires la chasse d’eau avec un saut d’eau, …
Si tu paries une caisse de bière lors d’un match de football France-Convento (9-9, 1-0 a-p), …
Si tu commences à faire des rêves bizarres sur ta vie d’avant et les fast food, …
Si le maître d’école part et te laisse sa classe pour faire un cours pendant une heure, …
Si tu penses que tu as attrapé la dingue parce que tu es fatigué et que tu as mal à la gorge, …
Si les coqs chantent toute la nuit et t’ empêche de dormir, tu peux devenir fou à Convento.
Si tu as l’impression d’avoir tes vêtements humides, soit parce que tu transpires, soit parce qu’il fait humide, …
Si tu parles rugby avec un prêtre irlandais au cœur de l’Equateur, …
Si tu as percé le mystère du chocolat et que tu as mangé du cacao pur, …
Si tu manges des bananes à toutes les sauces, …
Si malgré ta moustiquaire, tu as 40 piqûres de moustiques, …
Si tu joues au football avec un ballon qui ne rebondit pas, …
Si tu as fait 25km à dos de pick up pour arriver au village, …
Si Vicente abat un énorme bananier en un seul coup de machette, …
Si tu as découvert que les cacahuètes poussées dans la terre, …
Si tu as vu un criquet aussi gros qu’une bouteille d’eau de 50cl, …

Si tu as passé 3 parfaites semaines à réaliser un webdocumentaire avec 2 de tes meilleurs amis et des gens extraordinaires au fin fond de l’Equateur, … tu étais bel et bien à Convento.

Laisser un commentaire