Coyhaique - Puerto Montt - Chili - 2012 - Trajet en bus - Stop - Pick up

Bienvenue à Coyhaique

Nous y voilà. Coyhaique. Notre base pour 15 jours de wwoofing. La traversée express du Chili est terminée. 30 + 12 + 24 = 66 heures de bus au total. Vous connaissez déjà l'histoire des premières 30 heures jusqu'à Santiago. Continuons pour les 36 prochaines.Les premières 12 heures nous amènent à Puerto Montt, ville de pêche au saumon, dans une baie, dans la région des lacs. L'entrée de la Patagonie. L'entrée juste car officiellement nous n'y sommes pas encore. Officieusement, Patagonie ou pas, nous allons en prendre plein la vue. A noter : aprés 12h de bus et une arrivée matinale, prenez un "completo italiano" dans un bar chilien. Un hot-dog recouvert de tomates coupées en dés, d'avocats écrasés façon guacamole et mayonnaise. Avec un café, rien de tel pour commencer la journée au Chili. L'idée de départ était de rester 4 jours dans un camping à 25 kilomètres de Coyhaique, en pleine nature. Finalement, nous y resterons qu'une nuitée. Pour deux raisons. La première: le bus nous amenant à notre destination finale partait à des dates bien précises qui nous aurait fait arriver 1 jours plus tard à Coyhaique. Donc en retard pour notre rendez-vous wwoofing. La deuxième: nous ne trouverons jamais ce fameux camping. Ni aucun autre d'ailleurs. En effet, le soi-disant camping recherché était fermé. Merci le Lonely Planet. Non vraiment merci. Car grâce à cela, nous avons parcouru ce chemin menant au camping fantôme en stop, sur le plateau de plusieurs pick-up, en longeant des différentes baies de la région où volcans et montagnes viennent se jeter et découvrant de magnifiques paysages. (Je vous invite à bien regarder les photos où pourrait également voir 2 magnifiques volcans "parfait" aux sommets enneigés. "Parfait" car ils sont exactement comme si un enfant les avait dessinés. Aucune imperfection, symétriques, propres, la neige bien répartie. Et la petite corolle de nuages au sommet.). Et le "kiff" de faire du pick-up en plein soleil, les cheveux au vent, tout en criant "Jeeee ssuuiiiiss leeee roooiii dduuu mooondeee". Je m'emballe. Merci à tous ses chiliens qui nous ont pris en stop. Nous repartons le lendemain de Puerto Montt, pas mécontent du séjour malgré tout.Parlons maintenant des dernières 24 heures en bus. Si vous jeter un coup d'oeil à la carte, vous pensez, comme nous au départ que Puerto Montt et Coyhaique ne sont pas si loin que cela finalement. Comment justifier le fait qu'il y ait 24 heures de bus ? Sur la carte, c'est tout droit. Sauf que, voyez vous des routes ? Trés peu. Alors comment faire ? Passer par la Patagonie argentine. Ce que nous feront avec le bus. Nouveau tampon sur le passeport. La frontière et le col passé, le paysage change radicalement. La montagne est sec, les arbres pauvres en feuille. Le sol poussiéreux. Les sommets secs, comme si vous aperceviez de la neige sur les pics sauf que ce n'est pas blanc, c'est gris. Du sable ? De la roche à nue ? Comme nous, vous vous trompez. Ce n'est pas le soleil qui à assécher la zone et fait perdre les feuilles aux arbres. Ce n'est pas de la poussière par terre qui ne laisse entrevoir à peine la route et la terre. Ce n'est ni la roche au sommet des montagnes, ni du sable. Nous allons parcourir durant environ 30 kilomètres une région où il y a quelques années (je n'ai malheureusement pas la date) la cendre d'un volcan en éruption à tout recouvert. Je dis bien tout. C'est bien de la cendre au sommet des pics. C'est bien de la cendre que le bus balaie. C'est bien cette cendre qui à étouffer les arbres. Autre vue qui nous laissera sans voix. L'entrée dans la Patagonie argentine. Aprés ce paysage quasi sec et désertique, nous longerons des lacs immenses, à l'eau translucide. Quelques maisons s'y sont installés, quelques hôtels, quelques campings. Malheureusement, le bus ne s'y arrêtera pas. Pourtant, une baignade n'aurait pas été de refus. Aprés cela, un arrêt dans un "routier" pour y manger notre premier steak argentin (à 17h). Nous passerons la nuit dans le bus. Au petit matin, nous arrivons à la frontière chilienne. 2h à attendre que la douane ouvre. Un tampon. Et nous arrivons 1h30 aprés à destination. Bonjour Coyhaique.
Et un grand merci à tous nos donateurs ! http://www.leetchi.com/fr/Cagnotte/10778/275b242e La cagnotte a dépassé nos espérances. Vous pouvez encore et encore donner si vous le souhaitez ! Un grand MERCI !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.